Ne manquez pas les formations en Efficacité professionnelle sur Castelnau le Lez !

PROFESSIONNELS DE CASTELNAU LE LEZ, ces formations en Efficacité professionnelle ont lieu sur VOTRE COMMUNE.

Ne les manquez pas !

Seulement 8 places par session. Les dates sont fixées pour la fin de l’année. Les sessions sont inter-professionnels, pour salariés et non salariés.

Formations de haute qualité, conviviales et pratico-pratiques.

ConvivEssens remplit les critères Qualité du décret 2015 (budgets éligibles aux fonds de formation, selon les conditions de votre OPCA).

Appelez le 06 84 18 70 27ou écrivez à welcome@convivessens.com.

  • Organiser et animer des réunions de travail efficaces : 16 et 17 octobre 2017 (2018 : 1er et 2 février)
  • Gérer son temps et ses priorités : 13 et 14 novembre 2017
  • Préparer sa prise de parole en public : 20 et 21 novembre 2017
  • S’affirmer dans sa relation aux autres : 18 et 19 décembre 2017

Encore + d’infos ici

Read more...

2 principes simples pour mieux déléguer

dirigeant débordé« Sous l’eau » ? débordés ? surchargés ? « la tête dans le guidon » ? ça vous parle toutes ces expressions ?

Besoin de temps ? Avez-vous déjà pensé à déléguer ?

« Oui bien sûr », me direz-vous !

Mais le faites-vous bien ? c’est-à-dire : efficacement ?

 2 principes simples :

1) Il s’agit de dégager du temps pour vous consacrer à votre rôle de manager ou de dirigeant : c’est-à-dire à ce que PERSONNE ne peut faire à votre place.

En tant que dirigeant(e), quelle est l’essence de votre fonction ? la stratégie, la vision, la culture d’entreprise, l’arbitrage final, le « réseautage » (bouhh je n’aime pas ce mot) afin de faire connaître et de faire rayonner votre entreprise….

En tant que manager : vous consacrer aux tâches sur lesquelles vous devez rendre des comptes à votre hiérarchie, à la direction de l’entreprise, organiser les opérations, déterminer et atteindre les objectifs, faire monter votre équipe en compétences, et j’en passe…

Il peut être confortable de s’occuper de tâches opérationnelles (je le sais, cela a été parfois mon cas en tant que manager d’équipe), mais ce n’est pas ce que l’on attend de vous, managers, et ce n’est pas ce qui va apporter de la valeur à vos entreprises à vous, dirigeants.

femme stress 2

2) Il s’agit de faire monter vos collaborateurs en autonomie et en compétences, et non pas de vous débarrasser d’une tâche que vous n’avez pas envie ou pas le temps de faire. Le collaborateur « poubelle » ne s’épanouira pas et cela enterrera définitivement sa motivation et sa créativité.

Il s’agit de leur faire confiance mais aussi de leur accorder du temps, de les accompagner (j’y viens).

Vous voulez un exemple parlant ? vous avez des enfants ? Comment se comporte un gosse à qui on ne fait pas confiance ?

  • il n’a pas confiance en lui,
  • il ne développe pas sa créativité,
  • il fait des bêtises,
  • il n’est pas autonome,
  • d’autres observations ?

Vous me direz : déléguer représente un risque. Exact, mais à vous de bien baliser.

Déléguer va de concert avec les mots : confiance, contrat (c’est souvent lui que l’on oublie, on est 2 dans une délégation), prise de risque mesurée, processus.

Je partage avec vous l’excellent article du cabinet BAUD, qui parle justement de confiance et de contrat : lire l’article.

Oui la délégation est un PROCESSUS en plusieurs étapes, et il ne s’agit pas d’en manquer une… Je partage avec vous cette petite vidéo en anglais, génialissime, 3 minutes de « top tips ». Voir la vidéo : Delegation Top Tips

Dans cette vidéo, les grands principes d’une délégation réussie :

1. Soyez précis(e) sur la tâche déléguée

2. Assurez vous que la personne a les compétences (formez-la)

3. Donnez lui l’autorité nécessaire

4. Fixez les délais

5. Donnez lui une image précise du résultat à obtenir

6. Soyez prêt(e) à donner du feedback

7. Gardez le contrôle : restez en contact régulier (déterminez ensemble la fréquence des points de contrôle)

La délégation est un vaste sujet qui mérite du temps et ce sujet est passionnant. Nous y reviendrons.

Je ne peux m’empêcher de conclure avec cette question puissante que vous avez pu voir dans la video :  » Si je délègue cette tâche, quel est le pire qui peut arriver ? Est-ce que je peux vivre avec ça ? »

A méditer.

Read more...

Professionnels : restez zen à la rentrée

La rentrée est une période difficile pour tous. Pour vous aider à rester zen et à prendre les choses du bon côté, consultez ces 3 articles, sympas et utiles.

Le premier est paru dans le Figaro web du 29/08/2012 : 5 conseils pour aborder sereinement sa rentrée (de Quentin Perinel). Le voici :

Lorsqu’on rentre de vacances, l’heure n’est pas forcément aux réjouissances. Quelques conseils pour une reprise dans les meilleures conditions.

Les jeunes écoliers ne sont pas les seuls à faire leur rentrée. Pour les employés aussi, la période est délicate. Reprendre des habitudes de travail, ses automatismes, peut parfois être vécu comme un véritable calvaire. Quelques conseils, de la part d’experts, pour une rentrée professionnelle en toute sérénité:

• Réussir sa rentrée, c’est préparer son départ. «Une rentrée, ça se prépare en amont», déclare Jean-Michel Rolland, consultant et formateur en management. «Il ne faut en aucun cas partir sans avoir traité les sujets chauds et avoir prévenu ses collègues ou clients, avec un mail automatique par exemple.» Pour une rentrée réussie, mieux être au préalable parti la tête libre. «Si on part trop vite ou sur un coup de tête, simplement parce qu’on a besoin d’air, le retour s’annonce déjà mal», précise Jean-Michel Rolland.

• Recréer du lien avec ses collègues. Vos collègues aussi sont – ou vont – partir en vacances. «Au retour, la pause-café entre collègues pour échanger et discuter est donc indispensable», estime Laurence Saunder, PDG de l’Ifas (Institut français d’action sur le stress). Cela permet de faire le point, de raconter ses vacances et de voir l’état d’esprit dans lequel sont les collègues. «Il n’y a pas beaucoup d’employés qui sont entièrement satisfaits de reprendre le travail. La bonne solution pour redémarrer en douceur est donc d’échanger et de prendre du temps», explique Laurence Saunder. 

 • Faire le point avec son supérieur. «Si la perspective de revoir son chef n’est pas toujours réjouissante, faire un point avec lui dès son retour reste une étape essentielle» insiste Jean-Michel Rolland. Selon lui, ce rendez-vous de rentrée permet «à la fois de parler personnellement, mais aussi professionnellement». La reprise, c’est toujours un nouveau départ. En conséquence, «on peut aussi profiter de ce rendez-vous pour faire des demandes que l’on ne ferait peut-être pas en temps normal», propose Jean-Michel Rolland.  

  • S’occuper de soi. Ne surtout pas repartir à fond, et rester focalisé sur le travail. Selon Jean-Michel Rolland, «la reprise, ça passe aussi par les bonnes résolutions personnelles, et beaucoup de bonne volonté». Des bonnes résolutions qui très souvent ne tiennent pas bien longtemps… mais qui restent toutefois indispensables. «Se fixer une dynamique et des objectifs est important, mais il faut avoir la sagesse de les minimiser, et les intégrer judicieusement à son planning de rentrée», ajoute Laurence Saunder.   

   • Ne pas oublier sa vie personnelle. La famille, les amis et tout ce qui concerne le domaine privé redouble d’importance dans ce contexte. Il ne faut donc en aucun cas oublier de vivre. «Il faut parler de la rentrée avec ses proches, qui vivent la même chose mais dans des structures différentes. Il faut en parler à table avec ses enfants, sa famille», explique Jean-Michel Rolland, en renchérissant: «Le pire qu’on puisse faire lors d’une rentrée est de mal la vivre, d’être irascible et de se renfermer sur soi-même. Ce n’est évidemment pas la solution.»     

Voici le 2e article, écrit par une consoeur coach dans la région parisienne : 10 trucs infaillibles pour se pourrir la rentrée.

Et enfin pour le fun, les 15 habitudes que les gens heureux n’ont pas, un article tiré du site de Elite Daily (www.EliteDaily.com).

Bonne lecture !  et bonne rentrée, hauts les coeurs !


Read more...