Positions de Motivation® : Loyal, Diplomate ou Gagneur ?

Vous avez aimé l’article sur les trois premières positions de motivation ? (https://www.convivessens.com/positions-de-motivation-joueur-perfectionniste-ou-original/)

Comme vous l’avez lu la semaine dernière : à chaque fois que l’interaction humaine est en jeu, on constate que les difficultés proviennent majoritairement d’une difficulté à comprendre l’autre.

Pour rappel : le modèle des Positions de Motivation® pose 9 manières de se positionner face à la motivation que peut amener le fait de travailler avec les autres. Chaque individu manifeste des tendances à privilégier certaines positions, induisant certains comportements, certaines réactions spécifiques face au stress, certains environnements qui seront motivants ou démotivants…

Chaque position va amener des visions du monde différentes, donc une manière de communiquer différente, des besoins et attentes différentes, des centres d’intérêt différents, des facteurs de stress différents, … 

Quel manager, confronté aux différences de personnalités de ses collaborateurs, ne se sent pas souvent désemparé face à des comportements peu compris. Quel manager ne rêve pas d’une clef lui permettant de concilier les particularités de chaque individu avec la performance collective ? Quel manager ne rêve pas de clefs lui permettant de gérer son équipe plus sereinement ?

Aujourd’hui, découvrez 3 nouvelles positions, dont le point commun est l’attitude collaborative  :

  • Le Loyal
  • Le Diplomate
  • Le Gagneur

Ces seuls mots vous évoquent-ils déjà des personnes de votre entourage ?

Petite présentation de leurs différences :

Pour le Loyal, l’enjeu est de s’insérer dans le groupe en veillant à s’adapter aux normes de celui-ci pour garantir sa place. Il va éviter à tout prix les attitudes pouvant le faire rejeter du groupe. Il supporte mal la critique, l’autoritarisme, le manque de clarté.

Pour le Diplomate, l’enjeu est de se faire accepter par le groupe en se montrant facile à vivre. Il va éviter à tout prix les conflits. Il supporte mal les changements, le fait de devoir prendre une décision, la compétition.

Pour le Gagneur, l’enjeu est de se faire une place dans le groupe en prouvant qu’il est le meilleur. Il va éviter à tout prix l’échec. Il supporte mal l’inefficacité, la paresse.

Ca vous parle ?
Vous y reconnaissez une attitude connue ?
Que ressentez-vous ?

Le prochain article vous présentera les trois dernières positions.

A très très vite !

Cécile

 

Share this post